Mes Voyages, Thaïlande

Thaïlande – Hua Hin

Hua Hin

Située à 200 km de Bangkok dans la province de Prachuap Khiri Khan, Hua Hin est une station balnéaire populaire auprès des classes moyennes thaïes qui vivent à Bangkok, particulièrement le week-end.

 

Tout a commencé quand la royauté thaïlandaise a commencé à construire des résidences secondaires dans les années 1920 (notamment le Saen Samran Royal Residence), puis lorsque la ligne de train traversant le sud de la Thaïlande a été achevée en 1921. Ça a permis aux habitants de rejoindre cette petite ville de bord de mer, autrefois accessible seulement en bateau.

À moins de 3 heures de route de Bangkok, Hua Hin permet de s’évader sur la côte du golfe de Siam et d’avoir sa dose d’air marin. Avec ses 85 000 habitants, on est loin des 15 millions qui grouillent dans la capitale… et ça fait du bien d’être loin de toute cette agitation urbaine 🌇.

Aussi, Hua Hin s’avère moins envahie par le tourisme de masse que Pattaya, l’autre station balnéaire de l’autre côté de la baie de Bangkok, très prisée des touristes occidentaux, russes et chinois. Ici, on trouve principalement des familles thaïes et des retraités. Et somme toute relative, des touristes chinois aussi, mais eux on les retrouve partout maintenant 🤔.

touristes chinois

Ce moment où une horde de touristes chinois descend du bus et emporte tout sur son passage 😯

 

Comment se rendre à Hua Hin ?

Des mini-vans partent depuis la gare routière d’Ekkamai (Eastern Bus Terminal). Autrefois (jadis ! l’année dernière quoi) ils partaient depuis Victory Monument, mais ça c’était avant. Les départs se font de 6h à 19h toutes les heures, et le ticket aller coûte 180 bahts (4€, pas cher, pas cher). Le trajet en mini-van dure entre 2h30 et 3h (rajouter plus ou moins une demie heure selon l’état du trafic) et vous dépose à l’entrée du centre-ville de Hua Hin. Celui que j’ai pris a mis 2h30 mais c’était sûrement parce que le chauffeur se prenait pour Schumacher. J’étais aussi la seule étrangère dans le van, donc vous pouvez vous attendre à vous retrouver au milieu des locaux pour ce trajet 😉.

Pour moi, le mini-van reste l’option la plus cheap et la plus rentable en termes de budget et de temps de trajet. Bon, après il faut voyager léger car il y a zéro place pour des valises et des sacs de 60L. Enfin si : vos genoux. Mais pour un trajet de 3h à 3€, c’est laaargement supportable. Il y aussi des bus qui partent de la gare routière Sai Tai Mai (Southern Bus Terminal) mais ils opèrent moins régulièrement que les minivans.

Après il y a l’option train depuis la gare de Hua Lamphong, mais plus lente et plus chère, puisqu’ici le train roule aussi vite que 40 km/h. Le trajet dure environ 4 heures et demie. Une autre option plus confortable, réserver un taxi. Option intéressante si on est groupe et qu’on voyage avec un peu plus de bagages.

minivan thailande

Moi quand j’étais dans le minivan

Le retour sur Bangkok

Le retour a été plus long en revanche : j’ai mis près de 5h à rentrer en van… Car tous les thaïs ont évidemment la même idée de rentrer de week-end le dimanche soir. Donc si vous avez le choix (pas comme moi héhé), c’est mieux de rentrer un autre jour de la semaine. Pour le van du retour, le départ se fait depuis la gare routière de Hua Hin, à la soi 51 à l’intersection avec la Petchkasem road. Les tickets se réservent au comptoir quand vous arrivez.

À savoir : Le minivan dépose au Southern Bus Terminal (Sai Tai Mai) de Bangkok qui se trouve à Pinklao. Donc c’est bien si vous restez sur Khao San Road, mais si vous restez près de Sukhumvit, c’est tooooout à l’opposé ! Mais il y a moyen de négocier avec le chauffeur pour qu’il vous dépose près d’un arrêt de BTS-skytrain. Genre le mien m’a déposé à la station Bang Wa.

 

Pourquoi c’est intéressant d’aller à Hua Hin ?

Je trouve que c’est une option plus intéressante que Pattaya, parce qu’on est loin du tourisme de masse et on à faire ici à une atmosphère plus locale, calme et décontractée.

C’est l’occasion d’aller s’immerger dans une station balnéaire fréquentée par les locaux, de faire des longues balades sur la plage de Hua Hin, de louer un transat à la journée (pour 100 à 200 bahts), et pourquoi faire une halte dans ses restaurants de fruits de mer qui longent la côte. On peut aller faire un détour sur la colline de Khao Takiap qui abrite le temple Huay Mongkol et son grand Bouddha debout, à l’extrémité sud de Hua Hin Beach.

Sinon, il y a le Hua Hin Night Market et le temple de Wat Khao Noi (qui signifie « petit colline ») à faire aussi.

Un truc que j’ai remarqué à Hua Hin, mais aussi à Kanchanaburi : j’ai vu beaucoup d’hommes occidentaux, la cinquantaine passée, aux cheveux grisonnants, se baladant main dans la main avec des jeunes thaïlandaises. Et avec des moins jeunes aussi. Curieux phénomène de société, non ? On n’en voit pas trop à Bangkok – à part dans la Soi Cowboy,mais là on sait clairement quel contrat a été passé entre ces deux-là 😆.