Mes Voyages, Thaïlande

La plongée sous-marine à Koh Tao

Avec l’île d’Utila au Honduras, Koh Tao est l’un des endroits où la plongée sous-marine est la moins chère au monde. Reconnue pour ses sites de plongée et ses fonds marins hauts en couleurs, l’île attire des milliers de touristes chaque année. Koh Tao, qui signifie en thaï “l’île de la tortue”, est un lieu idéal pour s’initier à la plongée sous-marine! J’ai d’ailleurs testé… et approuvé. 

Koh Tao

Seulement 5 mètres de visibilité et beaucoup de poussière !

L’île des plongeurs

Ici, on ne compte plus les innombrables clubs de plongée, qui proposent des baptêmes pour toutes les nationalités (anglais, français, espagnol, allemand, thaï…). Des petites, moyennes aux grandes écoles de plongée, il y en a pour tous les goûts. Parce que je suis curieuse, j’ai testé trois écoles de plongée sur Koh Tao : Simple Life Divers, Ban’s Diving et French Kiss Divers. Pour ce que est des tarifs, on tourne entre 25 et 30€  la sortie de plongée, avec tout le matériel fourni (soit autour de 900 – 1,000 baths). Tarifs très compétitifs – plus que dans les autres îles, c’est sûr.

J’ai eu de bonnes expériences avec chaque école. Je dirais que ce qu’il faut prendre en compte, c’est l’instructeur de plongée et la taille du groupe qu’il prend sur le bateau. Simple Life et French Kiss Divers sont plutôt des écoles de plongée à taille humaine, tandis que Ban’s est connu pour être « l’usine à plongeurs ». C’est d’ailleurs le bar principal de l’île et le QG de tous les backpackers venant à Koh Tao!

Je n’ai pas eu de mauvaise expérience en soi et je suis toujours tombée sur des instructeurs/moniteurs de plongée compétents et compréhensifs. Je n’ai pas eu de problème de sécurité non plus. Après il est vrai qu’avec Ban’s Diving, on est plus nombreux sur le bateau et je me suis sentie un peu pressée à faire mes contrôles et à installer le matériel ; on e bousculait un peu plus sur le bateau.

La découverte

Moi qui n’avais jamais plongé de ma vie et qui n’avais jamais envisagé de faire une telle activité (je pensais que c’était réservé à une élite, allez savoir pourquoi), il s’avère que j’en suis tombée amoureuse. Je ne cache pas que j’ai eu des débuts difficiles dans les sessions en piscine… J’étais stressée. J’avais l’impression d’être plus lente que les autres pour comprendre comment respirer sous l’eau, comment enlever son masque, bref pratiquer les basiques quoi. Le stress commençait à monter et je me disais « et si je n’arrive pas à respirer une fois à 20 mètres sous l’eau, comment ça se passe ? », « si ça se trouve je vais m’étouffer et mourir… »

Que nenni.

Une fois sous l’eau, la vraie, je me suis sentie tellement bien que tout mon stress s’est envolé. La sensation de plongée est vraiment unique. Je me suis sentie apaisée tout simplement.

Sous l’eau, tout était différent. L’impression de flottement, la découverte des fonds marins et de poissons bizarres. Et le silence surtout  -ou alors seulement le bruit indistinct des bulles et le crépitement des poissons (ça crépite, un poisson ?). Le temps de plongée a défilé à une vitesse éclair, je n’ai pas vu l’heure passer. J’ai cru que ça n’avait duré que 10 minutes ! Bref, j’ai eu un gros coup de cœur pour la plongée. Et je ne repensais qu’à la prochaine fois où j’allais pouvoir réitérer l’expérience.

Koh Tao

Sairee Beach, la plage principale de Koh Tao

Comment se rendre à Koh Tao

Depuis Bangkok, l’île est accessible par train ou par bus. J’ai testé les deux, et ils prennent autant de temps : environ 12 heures. L’avantage du train, c’est qu’il est de nuit et qu’il a des couchettes pour s’assoupir. L’inconvénient, c’est qu’il vous arrêtent à la gare de Suratthani en plein milieu de la nuit, à 4h du matin.

Pour le bus, je prends quasi toujours la compagnie Lomprayah, qui part de Khao San Road tous les jours, à 6h et à 21h. Le trajet met environ 8 heures pour rejoindre le port de Chumphon. Le bus vous jeter là aussi en plein de la nuit et vous fait poireauter sur l’embarcadère pendant 1 à 2 heures.

Le premier ferry part à 7h et met un peu moins de 2 heures pour rejoindre Koh Tao. Puis il rejoint les îles voisines de Koh Phangan et Koh Samui. Une fois fraîchement débarqués sur l’île, préparez-vous à vous faire alpaguer de toutes parts par les taxis locaux qui vendent le trajet à des prix forts. Comme l’île n’est pas très grande, on peut facilement la parcourir à pieds pour trouver une auberge ou un hôtel sur la plage de Sairee, ou même en continuant plus au nord.

Autre technique aussi : louer un scooter au port de Koh Tao et vous rendre directement à l’établissement que vous réservé. Si vous avez un sac à dos, l’entreprise est tout à fait envisageable, j’ai déjà testé – et on était deux ! Sinon si vous bookez une formation de plongée, l’école viendra directement vous chercher au port et vous déposer à leur hôtel.
Koh Tao

Koh Tao

Avant d’entrer sur l’île – c’est mignon hein ?

De Open Water à Advanced

J’ai décidé de passer mon Niveau II (Advanced Open Water), dans un autre club de plongée cette fois-ci. J’ai voulu changer (oui, j’aime bien changer !) et j’ai testé le plus gros mastodonte de la plongée sur l’île, Ban’s Diving (qui possède aussi le Bar du FishBowl, connu pour ses soirées de beer-pong à l’occasion :).
Koh Tao

Pour info, j’ai passé mes diplômes de plongée en anglais, mais plein de clubs dispensent les cours en français. C’était un choix de ma part (j’ai voulu faire la fifou pour me prouver que je pouvais le faire, j’aime bien me lancer des petits défis comme ça).
Koh Tao