Mes Voyages, Thaïlande

16 choses à faire et à voir à Bangkok

Bangkok

Après avoir passé plus d’un an à Bangkok, je peux dire que je commence à bien connaître la ville. Loin de moi l’idée d’affirmer que je connais Bangkok comme ma poche, puisque via ses 1 569 km2 de superficie et ses 15 millions d’habitants, il y a toujours de nouveaux coins à découvrir !

Sans prétention aucune, j’ai voulu partager un condensé des activités incontournables à faire quand on est de passage à Bangkok, mais aussi partager d’autres endroits moins connus qui permettent de voir la capitale du Siam autrement. Parce que l’itinéraire Khao San Road → temples → marchés, on connaît tous, mais il y aussi d’autres trucs sympas à voir dans cette immense mégapole.

 

Les incontournables

 

1. Les temples

J’en conseille trois à faire : Wat Pho, l’un des plus anciens temples bouddhistes de Bangkok et son fameux Bouddha couché de 45 mètres de long. C’est aussi là où est né le massage thaï traditionnel.

Le Palais Royal qui abrite la résidence royale et le temple du Bouddha d’émeraude (Wat Phra Kaeo). On en prend plein les yeux avec ses fresques sur l’histoire de la dynastie Chakri, ses statues et ses ornements aux milles dorures !

Wat Arun qui offre une vue splendide sur Bangkok, une fois qu’on a gravi les 82 mètres d’un escalier très raide.

 

2. Les marchés

Un incontournable pour moi : le marché de Chatuchak. C’est l’un des plus grands marchés d’Asie : 15 000 stands, des accessoires, vêtements, chaussures, cosmétiques, animaux, souvenirs, artisanat…. On y trouve de tout, et il se tient tous les week-ends.

 

3. Le massage thaï

Thai massage, thai herb compress, foot ou oil massage… C’est pas le choix qui manque ici ! De 150 baht à 1,500+ baht, on trouve des massages pour tous budgets et prestations confondus. La référence pour le massage thaï traditionnel, Wat Pho, bien que ça fasse un peu usine, offre des massage de bonne qualité avec des masseuses diplômées. J’aime bien ceux qui longent le début de la rue Sukhumvit 79 près de la station de BTS On Nut. Sinon y’a le Ban Chomnard Spa à Suan Phlu qui est bien aussi et très cheap. Pour la gamme au-dessus, il y a la chaîne des Health Land Spa un peu partout dans Bangkok.

 

4. Le quartier de Chinatown

Se balader dans la rue de Yaowarat, se perdre dans ses ruelles au milieu des boutiques d’apothicaires et d’amulettes et s’aventurer à manger dans un boui-boui local.

 

5. Les Rooftops

Mon préféré : Above Eleven à Sukhumvit soi 11. Une cadre sublime, une vue à 360 degrés sur Bangkok, des serveurs aux petits soins, des boissons à prix correct, une cuisine fusion péruvienne-japonaise à tomber. Il y aussi le Octave Rooftop à Thong Lo qui a une chouette vue du 49ème étage, bien que le staff soit moins avenant et les boissons un peu chères. Une autre alternative, le Cielo Sky Bar à côté du W District à Phra Khanong, moins connu et qui offre une toute aussi belle vue, et des fauteuils sacrément confortables 🤗.

 

6. Les centres commerciaux

Ce ne sont pas les endroits que je préfère mais c’est un bon moyen d’échapper à la chaleur de Bangkok. Ils font en général une dizaine d’étages et on y trouve un cinéma, des food court, en plus des boutiques. Le foodcourt du Terminal 21 (BTS Asoke) a un vaste choix de de plats bons marché, ça peut valoir le détour. Siam Paragon, Central World, EmQuartier… Il y a aussi le MBK où on trouve de tout et le Pantip Plaza, temple consacré à l’électronique.

 

7. Le parc Lumpini

… et ses iconiques varans ! J’ai écrit un article à ce sujet ici.

Bangkok

Parc Lumpini, Bangkok

 

Les endroits moins connus

 

8. Parcourir les khlongs

C’est pas pour rien qu’on surnomme Bangkok la Venise d’Asie, puisque la ville est sillonnée d’une multitude de canaux (« khlongs »). Avant l’arrivée de la voiture, ces canaux étaient les voies de circulation principales à Bangkok. Embarquer dans l’un de ces khlongs, c’est un bon moyen de découvrir Bangkok autrement 🙂.

 

9. Koh Kret

Petite île située dans la province de Nonthaburi loin du brouhaha urbain de Bangkok, Koh Kret a été créée artificiellement en 1722 pour faciliter l’accès à Ayutthaya, l’ancienne capitale du Royaume à l’époque. Kret veut d’ailleurs dire “affluent” ou “lit de la rivière”. Seuls les deux roues sont autorisés à circuler, et la nature luxuriante se mêle aux maisons de bois et aux petites routes cimentées. Pour se rendre à Koh Kret, il faut aller jusqu’à l’embarcadère de Pak Kred en taxi (environ 200 bahts), puis faire la traversée du fleuve en bateau (15 bahts).

Koh Kret

Koh Kret @Expedia

10. Bang Krachao

Un peu dans le même esprit que Koh Kret, l’idée c’est de s’éloigner de l’agitation de Bangkok et de louer un vélo à la journée pour arpenter les chemins qui traversent une végétation luxuriante. On surnomme Bang Krachao le « poumon vert de Bangkok ». Pour plus de détails sur comment s’y rendre, j’en parle ici.

 

11. Visiter la carcasse d’un Boeing 747

Situé dans le district de Bang Kapi sur une sorte de terrain vague, on peut visiter le cimetière du Boeing 747 moyennant 200 à 300 baht l’entrée, à négocier avec le gardien sur place. La partie abandonnée du Boeing appartenait à la compagnie Orient Thai.

 

12. Se détendre dans un Onsen japonais

Le Yunomori Onsen & Spa est l’un des premiers spas traditionnels japonais (“onsen”) ayant ouvert à Bangkok, qui allie la culture du bain japonais et le massage thaï. Le principe : on se baigne tout nu dans les différents bains de sources chaudes et on profite de l’atmosphère paisible pour se relaxer après une longue journée de marche ou de travail. Oui car l’onsen est ouvert jusqu’à minuit ! Situé à Phrom Phong, et ça coûte 450 bahts la journée.

 

13. Goûter à un shabu-shabu

Ce sont mes collègues thaïlandais qui m’ont initiée au “shabu-shabu”. C’est une fondue japonaise où on cuit de fines tranches de viande et de légumes dans un bouillon dashi. « Shabu shabu » signifie en japonais le bruit des lamelles de viandes plongées dans le bouillon. Un peu à la manière du “hot pot” et de la fondue chinoise. À Bangkok, la chaîne de restaurants King Kong Yakinutu en fait des bons avec une formule en buffet illimité à 500 baht. Mais attention le buffet ne dure que 2h, ils sont pas fous les commerçants ici 😁. Il y aussi Papa Shabu Farm dans le quartier de On Nut.

 

14. Se faire faire des vêtements sur mesure chez un tailleur

On trouve des boutiques de tailleurs un peu partout dans Bangkok, bien qu’ils soient plutôt concentrés dans le quartier indien Phahurat, vers Silom/Langsuan et à Nana. Les prestations des tailleurs sont beaucoup plus accessibles qu’en France. Vous vous leur montrez le modèle ou la photo du vêtement (robe, chemise, t-shirt…) que vous souhaitez et hop, on vous le fait sur mesure ! Je vous conseille d’aller chez Benjamas Tailor à Time Square Asoke, Sunee la couturière est thaïlandaise et parle français.

 

15. Le marché de Khlong Toei

Fréquenté par les locaux, le marché de Khlong Toei est un endroit assez folklorique qui déroute quand on vient d’un pays occidental. Les étals de viande et de poisson à même le sol, les fruits, les légumes, les épices qui bordent les ruelles sinueuses du marché ; mais aussi les têtes de porc, les carcasses de poulet fraîchement abattus, tout ça mêlé à la chaleur et aux scooters qui traversent les stands, donne une impression assez unique ! Pas de chaîne du froid ici non plus, âmes sensibles, s’abstenir… Mais parfait pour les amateurs d’authenticité 😉.

 

16. Sortir dans un bar à karaoké

Une sortie dont raffolent les thaïlandais, les bars à karaoké ! On loue une pièce avec télé et micro, on commande des plats à partager, et on fait tourner les titres. L’idée c’est d’avoir du fun (« sanuk » comme disent les thaïlandais). En général le répertoire a davantage de chansons thaïes que de chansons internationales. Deux coins sympas : le Yes R&B Karaoke avec 30 ambiances différentes, et le Woodball Thonglor pour un karaoké de type japonais.

 

Pour le prochain article, je vous emmène dans la ville de Hua Hin, une station balnéaire très populaire parmi les thaïlandais ! 🎉